HOME > FR > ACTUS > SOCIETE > MOABI/GABON : Josué Mbadinga solidaire et proche des siens

  SOCIETE  
MOABI/GABON : Josué Mbadinga solidaire et proche des siens

8 novembre 2017 - 01:42   0Reduire Agrandir

« On ne va pas tout le temps parler que de politique. On va parler un peu d’économie et puis du travail … » dixit le patron de l’Habitat, de la ville et de l’Urbanisme gabonais qui a profité de son week-end dernier pour rencontrer et discuter avec ses frères et sœurs de la commune de Moabi et du département de la Douigny. Il était question pour Josué Mbadinga d’entretenir les habitants de sa contrée sur la création des activités génératrices de revenus pour lutter efficacement contre la pauvreté et la précarité. Aussi, était-il question pour le natif de Moabi de rappeler aux uns et autres la nécessité de créer les activités génératrices de revenus, la nécessité d’être solidaire et celle de garder son environnement toujours propre.


Toujours être proche et régulièrement en contact avec les populations sont entre autres missions assignées aux membres du gouvernement gabonais. C’est sans doute dans cette optique que Josué Mbadinga, natif de Moabi s’est évertué à rencontrer les habitants du département de la Douigny pour parler de tout, sauf de la politique. « On ne va pas tout le temps parler que de politique. On va parler un peu d’économie et puis du travail. Parce que c’est le travail et ‘économie qui donnent la vie et qui nous permettent de nourrir les enfants, de nous soigner, de nous habiller et de nous loger. C’est à partir de notre force de travail que nous pouvons les réaliser » va-t-il rassurer en l’entame de ses propos.

Tout en poursuivant son exposé, Josué Mbadinga a rappelé la nécessité pour chacun de se débrouiller soi-même. C’est normal de commencer à faire des efforts soi-même, estime-t-il, tout en s’appuyant sur l’adage qui dit : « Aide toi et le ciel t’aidera ». Aussi reconnait-il que beaucoup d’entre les habitants de la Commune de Moabi, du département de la Douigny et bien des cantons ont pris conscience de l’exigence de s’autonomiser. « User de votre force, de votre intelligence, de vos idées pour gagner votre vie » martèle-t-il. C’est pour lui, un appel à l’auto-emploi, à l’autonomie, à la prise en charge, à l’émancipation afin de lutter contre la pauvreté et la précarité qui ne cessent de plonger la jeunesse dans le manque, le vice et l’ennui.

Dans son élan de solidarité, le natif de Moabi a encouragé et apporté de l’aide aux jeunes qui font du commerce, de la coiffure, de la cordonnerie, de la manucure-pédicure et bien d’autres petites activités génératrices de revenus. « Sachez qu’il n’y a pas de sots métiers, mais que de sottes gens existent » va-t-il rappeler aux uns et autres comme pour les booster. Et s’appuyant sur sa foi personnelle, Josué Mbadinga n’a pas oublié l’église locale de l’Alliance Chrétienne. Une aide substantielle pour aider le Berger de cette assemblée d’être mieux logé.

L’activité du nettoyage de la cité était au rendez-vous ce week-end pour rappeler l’importance de la journée citoyenne. Il fallait donc retrousser les manches et donner des coups de machettes pour rendre la ville plus attrayante. L’enfant de Moabi, en leader, a donné et montré le bel exemple. Cet exemple qui a suscité la motivation chez les habitants de la commune à emboiter le pas. Comme quoi, le leader est celui-là aussi qui prêche et enseigne par l’exemple.

MATSOMBI

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?