HOME > FR > ACTUS > POLITIQUE > GABON/POLITIQUE : Le CSIMT se mue en parti politique

  POLITIQUE  
GABON/POLITIQUE : Le CSIMT se mue en parti politique

8 août 2017 - 06:24   0Reduire Agrandir

Le Comité de Soutien et d’Intervention de Marc Tchango ( CSIMT) a tenu son Assemblée générale ce samedi 05 août 2017 à Port-Gentil dans le premier arrondissement de la capitale économique du Gabon.La mutation du CSIMT en parti politique et le choix de son leader étaient inscrits à l’ordre du jour et étaient au centre de ladite assemblée générale dont le quorum était atteint.Le CSIMT devient Réveil Républicain. Ces assises ont pour objectif de préparer les prochaines élections législatives qui auront lieu au Gabon.

Le Réveil Républicain c’est le nom de la nouvelle formation politique dont Marc Tchango est le président. La mutation du CSIMT, entendez, Comité de Soutien et d’Intervention de Marc Tchango, en parti politique est effective. C’est à l’issue des assises de la salle d’Amédjè que cette mue du CSIMT en Réveil Républicain s’est opérée dans la capitale provinciale de l’Ogooué - Maritime. Le CSIMT, faut-il le rappeler, est un groupe de jeunes qui a pris l’engagement de faire autrement de la politique, tant à Port-Gentil et dans d’autres coins et recoins du Gabon. C’est pour eux,le renouveau politique.

Marc TCHANGO et le mouvement politique dont il est leader ont pour objectif de se mettre au service des populations tout en posant des actes concrets. Pour lui, «  le temps s’est écoulé et beaucoup de valeurs politiques sont restées en chemin.Constat fait, la politique en République gabonaise est plus basée sur les invectives, les divisions, les injures, les violences, les fausses promesses, les trahisons. Changeons de paradigme  ».

Marc Tchango, visionnaire selon les femmes…

Dans son allocution, la représentante des femmes du 4è arrondissement de la commune de Port-Gentil a souligné que : « conscientes de l’enjeu politique dans lequel s’engage le comité de soutien et d’intervention,les femmes du 4è arrondissement affirment que leur leader Marc Tchango, est un visionnaire. »Poursuivant ses propos au nom des femmes, Anouchka Akoungat, estime également que le président est le visionnaire de leur avenir et celui des enfants de la cité pétrolière. Ces femmes restent davantage convaincues de la nécessité de s’unir pour parler d’une seule et même voix.C’est pourquoi elles ont décidé de s’aligner derrière leur désormais président.

Alain Lekouma, représentant des CSMIT, reconnait tout de même que le terrain politique n’est pas chose aisée, « le challenge sera de taille », poursuit-il. Pour lui, il y aura beaucoup de défis à relever et à surmonter : « Il faut se mettre au travail et surtout en union pour mener à bien les activités de notre nouveau parti. Nous militons pour le peuple et par le peuple », finit-il par conclure, tout en affirmant que le Réveil Républicain fera la politique autrement.

Marc Tchango consacré…

Tout de blanc vêtu ou presque, Marc Tchango, le désormais président du Réveil Républicain a été consacré par les dépositaires de la tradition . Torche indigène, clochette et chasse-mouche à la main, c’est tout un symbole pour le rituel que vient de bénéficier le président de la nouvelle formation politique. Estimant que la culture gabonaise suscite l’envie du monde entier, le jeune président du Réveil Républicain veut lui offrir une place de choix dans ses activités.

Le Réveil Républicain compte davantage investir le terrain en posant des actes au bénéfice des populations de la cité pétrolière. Faire de la politique autrement, venir en aide aux personnes défavorisées…c’est là, un des objectifs de la nouvelle formation politique. Les prochaines élections législatives se préparent maintenant. Marc Tchango et son équipe sont sur le terrain depuis plusieurs mois déjà.

MTM

Qui êtes-vous ?
Votre message